En cuisine, l’ail fait partie des ingrédients incontournables. Parmi les principaux condiments, l’ail est pratiquement le roi ! L’ail est issu d’un bulbe qui peut pousser sous terre dans les milieux tempérés. De plus, cet aliment regorge de bienfaits et est absolument indispensable pour parfumer la plupart des plats. Cependant, il faut savoir qu’il existe différents types d’ail et qu’ils sont divisés en catégories. Ainsi, tous les ails ne conviennent pas à la préparation de certains plats. Pour découvrir les différents types d’ail et comprendre quel est le meilleur pour la cuisine, lisez ce qui suit.

L’ail pour la cuisine : suivez le guide et apprenez à le choisir

Avant de découvrir le guide des différents types d’ail, il convient de préciser quelques points. L’ail est le bulbe et non la fleur et se trouve dans la partie inférieure qui est souterraine. Il appartient également à la famille des Amaryllidaceae, des plantes répandues dans toutes les régions où les températures ne sont pas trop extrêmes. On sait depuis toujours que cet ingrédient est plein de bienfaits. En effet, il est bon pour le système nerveux et sanguin, aide à lutter contre l’hypertension artérielle et a un effet positif sur l’hyperglycémie. À ce stade, il est possible de découvrir les catégories d’ail qui existent. En France, l’ail est principalement divisé en 3 catégories qui se distinguent par leur forme et leur couleur. Voici ce qu’elles sont :

Ail rose :

Il s’agit de l’ail Nicastro ou primaticcio qui est parfait pour être utilisé dans les salades ou pour rehausser les saveurs des préparations. Il est également excellent pour les recettes sautées.

Ail blanc :

L’ail blanc est le plus utilisé et convient parfaitement aux préparations de base. Il présente un bon équilibre et son goût n’est jamais très puissant en bouche. Il est parfait avec les carottes et dans les consommés.

Ail violet :

L’ail violet est souvent utilisé dans des plats très savoureux ou épicés. En effet, ce type d’ail a une saveur plus prononcée et est donc plus fort en bouche. Il doit être utilisé dans les sauces, les ragoûts ou dans les préparations à base de viande.

Pour bien choisir son ail, il faut aussi tenir compte de la saisonnalité. L’ail est bien sûr disponible tout au long de l’année, mais c’est au printemps qu’il est le plus mûr. Il doit être plein et ferme au toucher, mais s’il est mou, cela indique une forte présence d’humidité et donc un processus de moisissure déjà en cours. La couleur de la surface doit être assez uniforme. Cependant, il est également vrai que l’utilisation d’ail frais est toujours la meilleure chose à faire, car il est nettement plus nutritif et contient beaucoup plus de propriétés que l’ail séché. Il ne vous reste plus qu’à choisir celui qui vous convient le mieux.