L’orchidée est très appréciée par les ménages qui le cultivent souvent en intérieur pour parfaire la décoration. L’un de leurs atouts est qu’elles existent en de multiples variétés et sont disponibles en plusieurs tailles et en plusieurs couleurs. Si vous avez aussi envie d’en avoir chez vous, vous devez alors savoir comment en prendre soin pour qu’elle dure longtemps dans votre maison. Il suffit que les conditions de culture soient propices et que vous suiviez ces quelques conseils.

Notions de base sur la culture des orchidées d’intérieur

Les notions de base à connaître sur la culture des orchidées se rapportent principalement à son milieu de culture, sa température et la qualité des écorces utilisées.

Les milieux de culture

Les milieux de culture sont utilisés en fonction du type d’orchidée que vous aurez choisie. Il faut noter qu’il en existe plusieurs et les plus connus sont :

  • les écorces de sapin ou de bois ;
  • le charbon de bois ;
  • les roches ;
  • la tourbe de sphaigne ;
  • le sable ;
  • la perlite ;
  • le terreau d’empotage ;
  • le liège.

Généralement, il faut un mélange de plusieurs milieux pour la culture des orchidées. Vous pouvez commencer par la combinaison de sphaigne, de perlite grossière, de terreau d’empotage et de charbon de bois. Ce dernier ingrédient est toutefois facultatif.

La qualité de l’écorce

Pour choisir la qualité de l’écorce, il faut aussi prendre en compte le type d’orchidée à cultiver. Ainsi, vous devrez privilégier :

  • des écorces fines pour les jeunes plantes d’orchidées ;
  • des écorces moyennes pour les orchidées telles que les cattleyas ;
  • de grosses écorces pour les orchidées comme les phalaenopsis.

La température

L’orchidée est une plante d’intérieur qui supporte à la fois les températures élevées ou basses pendant sa croissance.

Toutefois, pour le mettre dans des conditions optimales pendant la nuit, il serait préférable que la température soit inférieure à 8 °C que celle du jour. Cela permettra à la plante de mieux fleurir et d’avoir une croissance normale.

Entretien des orchidées pour faciliter leur floraison

Pour une bonne floraison des orchidées d’intérieur, il faut également respecter certaines règles.

L’emplacement de la plante

Les orchidées ont beaucoup plus de chances de survivre lorsqu’elles sont exposées à une lumière claire et indirecte.

En effet, lorsqu’elles sont placées dans un coin sombre de la pièce, elles risquent de ne pas bien fleurir. Si, par contre, elles sont directement exposées au soleil, leurs feuilles risquent de sécher ou de brûler.

Pour cela, il est conseillé de les placer près d’une fenêtre ou dans une pièce qui est idéalement orientée vers le sud ou l’est.

L’arrosage et l’humidité des orchidées

Même si les orchidées sont très gourmandes en eau, il ne faut toutefois pas les sur-arroser. Il est important de les laisser un peu sécher entre chaque arrosage.

Pour vérifier si le milieu de la culture est sec ou non, il suffit d’y plonger l’un de vos doigts à environ 2,5 cm. Si votre doigt est sec, vous pouvez arroser votre orchidée. Dans le cas contraire, laissez passer un peu de temps avant l’arrosage.

Quant à l’humidité de la plante, elle doit être située entre 50 et 70 %. Vous pouvez augmenter l’humidité à l’intérieur de la maison en utilisant une soucoupe remplie d’eau. Un plateau de galets peut également être déposé sous les plantes.

La dernière option pour humidifier votre intérieur est d’utiliser un humidificateur ou de brumiser les plantes tous les jours.

La fertilisation

En ce qui concerne la fertilisation des orchidées, elle doit être faite compte tenu de leur maturité. Ainsi, pour les nouvelles pousses, il faut nécessairement une fertilisation une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines.

Lorsque les plantes deviennent matures, vous pouvez le faire chaque mois ou tous les deux mois. Vous devez impérativement arrêter la fertilisation lorsque vos orchidées entrent dans la phase de dormance.

Les parasites et les maladies

Comme toute autre plante, une orchidée peut être envahie par des parasites tels que les pucerons et les cochenilles. Il peut aussi être victime de certaines maladies. Dans ces cas, vous pouvez régler le problème en utilisant un savon insecticide ou en effectuant un lavage.

Le rempotage des orchidées

Le rempotage des orchidées peut être nécessaire lorsqu’elles arrêtent de fleurir alors qu’elles bénéficient de tous les soins nécessaires. Si vous n’êtes pas confronté à cette situation, il est conseillé de les rempoter une fois tous les deux ans.