Parmi les tâches à effectuer par les jardiniers durant toute l’année, l’étêtage occupe une place importante, surtout lorsque les bandes de terre fleuries s’épanouissent dans la période estivale. Bien qu’il s’agisse d’un processus simple, les jardiniers commettent souvent des erreurs qui ont des conséquences.

Si vous ne le savez pas, sachez qu’il existe deux raisons à la base de l’étêtage. La première raison : l’étêtage sert à corriger l’apparence des plantes. Ce faisant, l’espace extérieur est bien présenté. La seconde raison : l’étêtage permet d’empêcher la production de graines, ce qui pousse les plantes à utiliser leur énergie dans la production des nouvelles pousses et des fleurs. Cette tâche admet aussi de se débarrasser des mauvaises herbes qui poussent autour des plates-bandes. Voyons ensemble les trois erreurs qui reviennent souvent dans l’étêtage.

Se servir des mauvais équipements

Pour étêter des plantes, vous n’avez pas besoin d’équipements sophistiqués. En réalité, il existe certaines plantes qui peuvent être coupées grâce à vos doigts (le pouce et l’index), et ce, en les pinçant. S’il n’y a plus de grappe de fleurs, vous aurez la possibilité d’arracher la tige. Pour les tiges solides, il faudra utiliser des sécateurs ou des cisailles pour faire des coupes précises.

Pour avoir des coupes nettes sur les tiges épaisses, vous devrez vous servir d’une paire d’enclumes. Quant aux plantes dont les tiges sont souples, les sécateurs en dérivation sont adéquats. Toutefois, peu importe l’outil utilisé, il doit être bien aiguisé et propre chaque fois que vous devez couper une plante. Cette précaution vous permet de réduire les risques de maladie. Par exemple, vous pouvez utiliser l’alcool à friction ou un désinfectant pour prévenir tout problème à vos plantes.

Couper les plantes au mauvais endroit

C’est l’une des erreurs habituellement commises par les jardiniers quand il s’agit de la taille ou de l’étêtage.

Pour une bonne coupe, il est recommandé de tailler les plantes au-dessus d’une grappe de fleurs saines ou d’un nœud foliaire. La coupe ne doit pas viser un endroit trop bas, car vous pourriez vous retrouver avec une plante sans feuillage et une quelconque floraison future.

De plus, il est essentiel d’éviter de couper les points de croissance ou nouveaux bourgeons lors de l’étêtage. En effet, les bourgeons sont indispensables pour garantir les prochaines floraisons.

Supprimer toutes les fleurs

Avez-vous besoin de fleurs à moindre coût ? Si oui, vous n’aurez qu’à récupérer les graines de fleurs de vos plantes et les semer. Alors, si vous supprimez toutes les fleurs des plantes, vous n’aurez plus rien à semer.

Lorsque vous laissez quelques fleurs, vous pourrez récolter et stocker des graines de fleurs. Ces dernières pourront être mises en terre plus tard ou simplement jetées sur le sol pour leur permettre de s’auto-ensemencer.

Si vous devez étêter les hellébores, n’hésitez pas à laisser quelques fleurs. Ces plantes se développent très rapidement et il est également possible de retrouver des semis près des tiges principales.