Vous n’avez certainement pas envie de perdre des milliers d’euros sur la valeur de votre habitation. Cela peut malheureusement être le cas si vous cultivez certaines plantes chez vous. Découvrez les plantes que vous devriez bannir de chez vous avant de penser à une éventuelle vente.

La renouée du Japon

Cette plante a la particularité d’être très envahissante parce qu’elle peut mesurer près de 3 m de hauteur. Quant à ses racines, elles peuvent s’enraciner à au moins 20 m du sol.

Ce sont ces deux aspects qui font de la renouée du Japon un véritable problème lors d’une vente, car ils peuvent constituer une grande menace pour les logements.

En effet, la longueur de ces racines peut affaiblir les fondations des habitations, et même détériorer les canalisations. Cela peut alors diminuer le prix de vente de votre logement.

Il est donc important de prendre les dispositions nécessaires lorsque vous remarquez la présence d’une renouée du Japon près de chez vous. Il est reconnaissable par ses feuilles qui sont comparables à une pelle et par ses pousses rouges.

Il vous sera certainement difficile de vous en débarrasser seul. Le mieux à faire est de demander l’intervention d’un expert afin de vous assurer que la plante sera totalement enlevée, jusqu’à ses racines.

Les peupliers

Les peupliers sont de grands arbres qui peuvent diminuer la valeur de votre bien à cause de ses grandes racines qui ont souvent tendance à impacter la structure des maisons.

Même si ces types d’arbres apportent une touche particulière à votre jardin avec leur beauté et l’ombre qu’ils offrent, ils peuvent quand même constituer un problème pour l’estimation du prix de votre logement.

Le lierre anglais

Lorsque le lierre anglais pousse sur l’un des côtés d’une maison, il a tendance à s’infiltrer dans les murs et dans les fissures pour atteindre le mortier. Cet état de choses peut provoquer l’humidité et de graves fuites dans la maison.

Son esthétique ne doit donc pas être le seul point à prendre en compte avant de le cultiver chez vous. Toutefois, si vous en avez déjà dans votre jardin, il est possible de vous en débarrasser facilement avant de mettre votre logement sur le marché.

Il suffit de l’arracher avec votre main, en prenant d’abord le soin de mettre des gants afin d’éviter toutes sortes d’irritations. En ce qui concerne les racines, vous pourrez les enlever avec du vinaigre blanc ou simplement une truelle.

La balsamine de l’Himalaya

La balsamine de l’Himalaya est un arbuste agressif qui impacte négativement l’écosystème local. Il peut même vous faire payer des amendes s’il empiète sur la propriété des voisins.

Il faut ainsi comprendre qu’il devient rapidement très envahissant lorsqu’il n’est pas vite maîtrisé. Il est reconnaissable à ses fleurs roses.

La berce du Caucase

La culture de la berce du Caucase dans votre jardin n’est pas un problème en soi pour votre habitation, mais c’est plutôt son élimination qui pourrait entraîner des coûts exorbitants.

Il est donc probable que les acheteurs demandent une baisse considérable du prix de votre bien uniquement à cause de la présence de cette plante dans votre jardin.

La berce du Caucase est reconnaissable grâce à ses fleurs blanches qui ont un aspect de parapluie et ses tiges qui ont des taches violettes. On la retrouve généralement près des étangs.

Il faut noter que sa sève est phototoxique. Elle est donc susceptible de provoquer de très graves brûlures de la peau chez l’homme lorsqu’il s’expose au soleil.