Vous êtes sur le point de découvrir une méthode naturelle et efficace pour fertiliser vos plantes tout en les protégeant des parasites. L’ortie, cette plante souvent redoutée pour son pouvoir irritant, cache en réalité un trésor pour les jardiniers soucieux de leur environnement.

Comment préparer le macérât d’ortie ?

Pour préparer le macérat d’orties, vous aurez besoin d’orties fraîches, d’eau, de gants de protection, d’un seau et d’un récipient hermétique pour conserver le produit fini.

Récoltez les orties de préférence au printemps ou au début de l’été, puis coupez-les en petits morceaux avant de les mettre à tremper dans de l’eau non chlorée dans un seau. N’oubliez pas de remuer le contenu du seau régulièrement et de le protéger contre la lumière directe du soleil. Après environ 3 à 4 semaines, filtrez le liquide à travers un tamis ou une gaze et conservez le macérat filtré dans un récipient hermétique.

Utilisation du macérat d’ortie

Avant utilisation, diluez le macérat d’ortie dans de l’eau, généralement dans un rapport de 1 à 10, puis utilisez-le comme engrais pour vos plantes. Il est crucial de porter des gants de protection lors de la manipulation des orties et de la préparation du macérat pour éviter toute irritation cutanée.

Bien que le macérat d’ortie puisse dégager une odeur désagréable pendant la phase de trempage, il s’agit d’une solution naturelle et abordable pour nourrir vos plantes et les protéger des insectes nuisibles. Suivez nos conseils et observez les bénéfices qu’il apportera à votre jardin. Dites adieu aux produits chimiques vendus en supermarché et optez pour une méthode respectueuse de l’environnement et de la santé de vos plantes.