Vous vous êtes déjà assis dans des toilettes publiques et, avant de le faire, vous avez recouvert votre cuvette de papier toilette, en espérant ne pas attraper de bactéries et de germes. Vous pouvez arrêter ça tout de suite : c’est une méthode profondément erronée qui ne nous protège pas des infections.

Le papier hygiénique sur les WC ne nous protège pas des infections

Malheureusement, lorsque vous voyagez, sortez, travaillez ou allez au restaurant, vous êtes tôt ou tard contraint d’utiliser les toilettes publiques. Quelle que soit votre étanchéité, vous devez tôt ou tard aller aux toilettes.

Il y a ceux que cela ne dérange pas, mais il y a aussi ceux qui veulent éviter à tout prix d’attraper des germes et des infections. Que faisons-nous alors ? En général, si nous voulons nous asseoir, nous recouvrons la lunette des toilettes d’une couche de papier hygiénique, convaincus que cela suffira à nous protéger.

Malheureusement, ce n’est pas suffisant. En effet, si la personne qui est allée aux toilettes avant nous n’a pas reposé la lunette des toilettes avant de tirer la chasse d’eau, les microscopiques éclaboussures d’eau qui résultent de la chasse d’eau se sont retrouvées partout, même sur le papier hygiénique accroché à côté.

Et ces éclaboussures d’eau transportent toutes sortes de bactéries et de germes.

Ainsi, le papier hygiénique que l’on pensait être une barrière contre les germes est en fait plein de bactéries et d’agents pathogènes potentiels. Il est donc préférable d’éviter de le toucher et de l’utiliser pour couvrir le WC.

La seule chose à faire est d’éviter de toucher les toilettes. Ne vous asseyez donc pas dessus et n’utilisez pas le papier hygiénique fourni. Au lieu de cela, ayez toujours des serviettes en papier dans votre poche pour les utiliser à la place du papier toilette. Bien entendu, après avoir utilisé les toilettes (évitez également de toucher les différentes surfaces de la salle de bains autant que possible), lavez-vous bien les mains et, si nécessaire, essuyez-vous également les mains avec un désinfectant.

Le problème, bien sûr, ne se pose pas tant lorsque vous avez seulement envie d’uriner, car il est alors facile de ne pas toucher la lunette des toilettes puisque la miction dure peu de temps. Le problème se pose lorsque, pour une raison ou une autre, vous avez tellement mal au ventre que votre séance aux toilettes peut durer un peu plus longtemps. Dans ce cas, il n’est pas facile de se tenir debout pendant toute la durée de la procédure, qui est longue et douloureuse, car les muscles des jambes sont sollicités.

Dans ce cas, nous n’avons qu’à nous résigner et à entraîner nos muscles à de telles éventualités.