Une teinture est indispensable pour les cheveux gris et à repousse rapide, mais elle peut s’avérer coûteuse. Il existe enfin une solution pour éviter cet effet disgracieux sans débourser une somme excessive.

Les cheveux jouent un rôle important dans l’image d’une personne, en particulier chez les femmes, car c’est la partie qui encadre le visage et attire immédiatement le regard.

L’apparition des premiers cheveux gris n’est cependant pas un événement heureux pour tout le monde et est interprétée comme un signe tangible du temps qui passe.

Le rendez-vous pour la coloration ne peut pas être reporté

Prendre rendez-vous chez le coiffeur est donc naturel, mais pour certains, c’est un investissement qui devient difficile à tenir, surtout à une époque comme la nôtre où l’on a tendance à réduire le superflu.

En effet, le simple fait de se faire teindre et coiffer coûte généralement pas moins de 50 à 70 euros, une somme qui peut peser lourd dans le budget d’une famille, surtout si une seule personne travaille. Heureusement, ceux qui se trouvent dans cette situation ne doivent pas désespérer, il existe encore une solution alternative qui ne peut que plaire à tout le monde.

Il s’agit d’un remède naturel qui vous permettra non seulement de teindre vos cheveux, mais aussi d’éviter les composés chimiques qui peuvent les abîmer à long terme, surtout si vous avez une peau sensible et délicate ou même des allergies. Tout le monde ne peut pas l’appliquer à moins d’avoir une grande dextérité, mais avec un peu de patience, il ne sera pas impossible d’obtenir un bon résultat.

Stop aux colorations chimiques : la nature vous aide

Mais qu’est-ce que cette teinture naturelle et en même temps bon marché ? Évidemment le henné, un produit naturel connu depuis des dizaines d’années, mais que très peu utilisent, d’une part par paresse, préférant faire la coloration chez le coiffeur, et d’autre part par peur de ne pas savoir faire et donc d’avoir un effet totalement différent de celui désiré. A ce moment-là, en cas d’erreur, elles pensent qu’il faut nécessairement aller chez le coiffeur, qui saura quelle couleur utiliser pour rattraper l’erreur.

Le henné est une substance obtenue à partir de ce que l’on appelle les « herbes tinctoriales », dont fait partie le henné (Lawsonia Inertis). Il s’agit d’une plante aromatique, épineuse et arbustive qui ne dépasse généralement pas 4 mètres de hauteur et qui produit une poudre riche en pigments lorsqu’elle a fini de sécher. Elle est cultivée en Arabie, en Inde, au Sénégal, en Égypte, au Soudan, en Algérie et en Tunisie, où les populations l’utilisent pour teindre les cheveux. Beaucoup la recommandent également aux femmes enceintes, bien que des teintures sans ammoniaque soient désormais disponibles et recommandées dans ces cas.

Par ailleurs, certaines personnes croient à tort que le henné disponible dans le commerce est exclusivement rouge, raison pour laquelle elles ont recours à d’autres systèmes pour couvrir les cheveux blancs. En réalité, il s’agit d’une conception qui ne correspond pas à la vérité.

Ceux qui veulent l’essayer peuvent aussi simplement trouver cette poudre verdâtre dans les herboristeries, où elle est disponible pour moins de deux euros. Un coût bien différent de celui proposé par le coiffeur le moins cher. Une fois la poudre en main, il faut l’émulsionner avec un liquide, l’appliquer sur les cheveux et laisser agir, comme pour les teintures chimiques. Seulement si vous avez les cheveux secs, il serait bon d’ajouter au mélange une cuillère à soupe d’huile capillaire, comme l’huile d’argan, et 5 gouttes d’huile essentielle de lavande. Les personnes qui ont les cheveux gras et doivent les laver fréquemment devraient de préférence ajouter une cuillère à café de vinaigre blanc et 5 gouttes d’huile essentielle de romarin.

L’odeur qu’ils dégagent est généralement assez forte et peut être difficile à supporter pour certains, c’est pourquoi une petite quantité de vanilline ou de cannelle peut être ajoutée pour atténuer cette sensation.

Toutefois, il convient d’ajouter progressivement de l’eau jusqu’à ce que tout devienne plus doux, puis de procéder à l’application sur les cheveux.

De nombreux avantages à ne pas sous-estimer

Le coût réduit est certainement l’aspect positif qui peut inciter à choisir le henné comme coloration, mais ce n’est certainement pas le seul. Il en existe d’autres, très importants, qu’il est bon de connaître et de ne pas sous-estimer :

  • c’est une aide importante pour ceux qui souffrent de pellicules grasses ;
  • il rend les cheveux plus épais et plus brillants, de la même manière qu’un traitement spécifique chez le coiffeur (qui représente toutefois un coût supplémentaire) ;
  • il réduit la possibilité de formation de pointes fourchues ;
  • c’est un remède naturel contre les frisottis, auxquels de nombreuses personnes remédient uniquement avec des fers à lisser ;
  • rend le PH de la peau du cuir chevelu plus régulier ;
  • nourrit la fibre capillaire ;
  • augmente l’épaisseur et le volume des cheveux ;
  • elle est séborégulatrice.

Contrairement à la teinture chimique qui pénètre la couche corticale du cheveu et va jusqu’à modifier sa structure au point de détruire la cuticule protectrice de kératine, le henné n’adhère qu’à la couche externe du cheveu et ne modifie pas sa structure. Il n’y a pas de durée absolue, celle-ci peut varier d’une personne à l’autre et surtout du nombre de lavages et de la pousse, mais dans de nombreux cas elle peut durer jusqu’à deux mois.