Si vous avez la chance d’avoir un jardin ou une belle terrasse bien exposée au soleil, il n’y a rien de mieux qu’un beau citronnier.

Le citronnier est un véritable bijou de jardinage qui, grâce à sa rusticité, convient également à ceux qui n’aiment pas particulièrement s’occuper des plantes.

Si toutefois vous cherchez un moyen de faire en sorte que votre citronnier se remplisse de nombreux fruits jusqu’à ce que son feuillage devienne une mosaïque de jaune et de vert, vous devrez suivre quelques conseils simples mais importants.

Fertiliser dès le printemps

Au printemps, vous devez fertiliser votre citronnier avec un engrais spécifique. Ne vous inquiétez pas, vous trouverez l’engrais adéquat dans n’importe quel magasin de plantes ou pépinière ! Vous devez choisir un engrais pour citrons et agrumes.

Il existe généralement deux types d’engrais : l’engrais solide à libération lente, qui dure trois mois, et l’engrais liquide, qui se dilue dans l’eau et s’administre environ une fois toutes les trois semaines. Ces deux types d’engrais ont une teneur élevée en azote, en potassium et en magnésium.

Vous pouvez également utiliser des engrais à faire soi-même, comme les peaux de banane, riches en potassium, ou le marc de café à émietter sur le sol, riche en azote. Mais l’engrais naturel le plus efficace est sans doute le lupin broyé à épandre au pied de la plante.

Dès le mois suivant la première application, vous devriez voir votre citronnier prendre de l’embonpoint, puis exploser en fruits jaunes !

Taillez entre avril et juin

Le citronnier, surtout s’il a déjà quelques années et que son feuillage est assez large, doit être taillé entre avril et juin.

La taille de cette plante n’est pas facile, donc si vous ne vous y connaissez pas très bien, nous vous conseillons de demander l’aide d’un professionnel.

En général, vous devrez tailler les extrémités des branches les plus hautes de quelques centimètres afin d’éviter une croissance verticale excessive et de conserver un feuillage compact. De plus, il faut couper certaines branches plus obliques qui, en cas de pluie, laisseraient l’eau s’accumuler au centre du feuillage, ce qui augmenterait le risque de maladies.

Enfin, il faut supprimer les branches qui poussent vers l’intérieur et qui empêchent les parties les plus internes du feuillage de recevoir suffisamment de lumière.

Une deuxième taille, doit être effectuée en juillet.

Exploiter la puissance de la lumière

L’élément essentiel pour que le citronnier ait une chance de fructifier est la lumière.

Pour que la plante produise ses fruits, elle doit recevoir au moins 4 heures de lumière directe du soleil par jour. Pour cela, il est important que votre plante ou votre arbre se trouve à un endroit de la terrasse ou du jardin où il y a beaucoup de lumière et où il n’y a pas trop d’ombre d’une plante plus haute.

Lors de l’emplacement ou de la plantation de votre citronnier, privilégiez donc la lumière pour obtenir beaucoup de fruits avec un minimum d’efforts ! De plus, la lumière permet de préserver la santé des fruits et des feuilles.

Protéger du vent et du froid

Le citronnier est connu pour être une plante un peu froide. Il n’aime pas le froid intense, mais il n’aime pas non plus le vent.

Par conséquent, cette plante peut donner moins de fruits que prévu lors d’hivers froids ou lorsqu’elle est exposée à des vents violents. La solution ? Une petite protection.

En cas d’intempéries et de vents violents, recouvrez la plante d’une bâche de protection en nylon ou, si possible, déplacez-la dans un endroit plus abrité. Faites de même en cas de chute brutale des températures.