L’une des choses qu’on nous apprend depuis que nous sommes petits est de faire le lit au réveil. Cette règle s’est donc imprégnée dans notre conscience et est devenue une habitude, dont nous avouons ne pas être notre préférée. Faire le lit n’est certainement pas la tâche la plus courante et pour cause ! Outre le fait qu’il s’agit d’une tâche, ce geste est considéré comme un piège à acariens. Nous vous expliquerons tout.

Lorsque nous nous jetons dans notre lit le soir après une longue journée, nous ne savons probablement pas ce que notre matelas confortable peut cacher. En effet, les matelas sont rarement aérés et peuvent abriter de grandes quantités de poussière, punaises de lit ou acariens.

Que sont les acariens et quels sont leurs effets sur la santé ?

Les acariens sont de petits arachnides invisibles à l’œil nu. Ces petits hôtes indésirables peuvent rôder à différents endroits de la maison, notamment dans les fauteuils, les canapés, les coussins, les tapis, les moquettes… ou encore les matelas. Ils se nourrissent de notre sueur et des cellules mortes de la peau et se développent dans des environnements humides et chauds. Bien qu’ils ne vivent pas très longtemps, ils se reproduisent à la vitesse de l’éclair et excrètent plusieurs fois par jour (environ 20 fois).

Ainsi, selon des études scientifiques, un matelas peut facilement abriter 1,5 million d’acariens. La présence de ces créatures n’est pas sans effets sur la santé. La grande quantité d’excréments qu’ils sécrètent, mais aussi les déchets de leurs restes sont responsables de nombreux maux. En effet, ces excréments contiennent des protéines qui, si elles sont inhalées ou entrent en contact avec la peau, augmentent le taux d’anticorps. Cette augmentation amène le corps à produire de l’histamine, qui peut provoquer des rougeurs et des gonflements souvent associés aux allergies.

Vous pouvez également ressentir des symptômes tels que : nez qui coule, yeux rouges et larmoyants, éternuements, démangeaisons, toux mais aussi problèmes respiratoires.

De nombreuses personnes sont allergiques aux acariens. En France, ce sont en effet la première cause d’allergie respiratoire.

Comment se débarrasser des acariens ?

Sachant que les acariens se nourrissent de nos cellules mortes, des pellicules ou encore des cheveux que nous perdons, le lit est le parfait environnement pour s’installer. Il est donc important de prendre des mesures pour s’en débarrasser et protéger sa santé. La façon de procéder ? C’est simple : ne faites pas votre lit dès le réveil.

En laissant votre lit défait, les acariens qui infestent vos draps et matelas seront exposés au soleil et à l’air frais, ce qui les tuera en les déshydratant.

En revanche, lorsque vous faites votre lit, vous emprisonnez la chaleur et tous les débris dont se nourrissent les acariens dans vos draps, ce qui favorisera leur multiplication.

C’est pourquoi les scientifiques recommandent de sauter cette étape tous les matins et de faire son lit quelques heures après le réveil. De cette façon, vous aérerez votre lit, réduirez l’humidité et vous débarrasserez ainsi des acariens.

Pour lutter contre les acariens, il est également recommandé de changer de draps très régulièrement et de passer l’aspirateur sur toutes les surfaces où ces bestioles peuvent s’installer.

Une astuce pour nettoyer le matelas naturellement :

Voici une astuce toute simple qui ne nécessite qu’un seul ingrédient pour assainir votre matelas et éliminer les acariens.

Commencez par enlever les draps et les taies d’oreiller pour les laver. Ensuite, versez du bicarbonate de soude sur tout le matelas. Laissez agir le produit quelques heures, puis passez l’aspirateur pour éliminer les résidus de produit, la poussière et les acariens.

Le bicarbonate de soude absorbe l’humidité et empêche la croissance des moisissures. Sachant que ces deux moyens sont idéaux pour la prolifération des acariens, vous vous en débarrasserez en optant pour cette méthode.

Si vous souhaitez parfumer et rafraîchir votre matelas, vous pouvez le vaporiser d’huile essentielle de lavande, diluée dans un peu d’eau.